Découvrez-en plus sur les projets de Ronan Toulhoat

Je vous présente régulièrement un créateur car sans eux, pas de magie !

Focus Giannis Milonogiannis

Interview de Giannis Milonogiannis

Critique Le Monde à tes pieds

La critique d'un des meilleurs romans graphiques de l'année 2017

Focus on Collaboration horizontale

Carole Maurel et Navie vous parlent de leur Collaboration horizontale

Dernier Créateur

Je vous présente régulièrement un créateur car sans eux, pas de magie !

Focus on Julien Carette

Découvrez Julien Carette

Portrait de Chance The Rapper

Découvrez le meilleur rappeur du moment

Dernière News

Je vous débrieffe l'actualité chaude et bouillante !

Découvrez Arno Monin

Interview du dessinateur de L'Adoption

Olivier Fallaix présente Crunchyroll

Présentation de Crunchyroll par Olivier Fallaix;

Dernière critique

J'ai goûté à un livre / film / jeu vidéo / album etc. je vous dis ce que j'en pense, sans langue de bois !

Focus Bulle

Les interviews des membres de l'équipe de la librairie Bulle

26.5.17

Rencontre avec Rafchan, Nikoneda et Mosqi : la team Spunch Comics se livre

À l'époque où naviguer sur internet était un luxe, je me rendais souvent dans les cyber cafés juste pour suivre les actualités du collectif Ben Bao (leurs fanzines sont maintenant dispos gratuitement en PDF). Des années plus tard, la plupart de ses auteurs sont passés du fanzinat à l'édition professionnelle et trois d'entre eux – Rafchan, Nikoneda et Mosqi – ont décidé de lancer leur propre plateforme de publication de bandes dessinées numériques, Spunch Comics. J'ai pu leur poser quelques questions à propos de cette alternative gratuite et légale.

 " Spunch, c'est un coup de poing dans les parties, c'est rigolo et ça réveille...  Nikoneda
LGC : Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
LGC : Comment avez-vous rencontré les autres membres de la team Spunch Comics ? Je crois que ça remonte au lycée pour certains...
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
LGC : Comment et quand est née l'envie de créer Spunch Comics ? Pourquoi ce nom ?
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
 " (...) je n'ai jamais trouvé que les effets d'animations en BD apportaient autant à l'histoire que ce qu'ils coûtent en temps de réalisation.. Mosqi
LGC : Niveau techno, comment avez-vous intégré l'utilisation du Turbomedia ? Il n'y a pas d'animations mais cela est-il prévu ?
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
LGC : Comment bossez-vous ensemble ? Pas trop dur de gérer les projets perso à côté de cette machine collective ?
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
LGC : Vous avez des guests de malade sur Spunch comme l'américain Dan Ciurczak, comment les avez-vous recrutés ?
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
 " Patreon est un excellent modèle économique pour les artistes indés, même si ça demande beaucoup de maintenance en arrière-plan : communiquer régulièrement, créer des récompenses satisfaisantes, etc. il faut traiter ses soutiens comme des VIP ^^ ! Rafchan
LGC : Vous avez fonctionné sur la base d'un financement Patreon, pouvez-vous m'en dire plus sur ce système ? Est-il satisfaisant ?
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
LGC : Vous préparez un projet print à ce que j'ai cru comprendre, pouvez-vous me donner plus de détails ?
  • Rafchan, Nikoneda, Mosqi : On est en train de faire imprimer un beau livre format B5 environ (un peu plus petit que A4) de 100 pages dont une trentaine couleur et environ 70 noir et blanc. L’idée étant de compiler nos illustrations, croquis, textes et surtout, une BD inédite de chaque auteur ! Le livre sera donc composé en trois parties dédiées à chacun des 3 auteurs maison.
LGC : Quelles sont les plus grandes influences de vos ADN artistiques ? Disons, le top 3 de la création artistique humaine pour chacun d'entre vous ? 
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Nikoneda (cliquez ici)
  • Mosqi : En ce qui me concerne :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
LGC : Et vos derniers coups de cœur ? 
  • Rafchan :
    Ouvrir la réponse de Rafchan(cliquez ici)
  • Nikoneda :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
  • Mosqi :
    Ouvrir la réponse de Mosqi (cliquez ici)
Vous comprenez bien que, vu son emploi du temps serré (le platine de Persona 5, ça prend du temps ^^), j'ai préféré laisser l'équipe montpelliéraine (oui, oui, comme Reno Lemaire) se concentrer sur la réalisation de l'artbook qui sortira la semaine prochaine. S'il vous intéresse, surveillez bien les news sur Facebook, Twitter et le site de Spunch Comics !
Et si vous ne pouvez pas vous passer de "l'odeur du papier", n'hésitez pas à acheter les tomes de Debaser, la série Punk Rock de Rafchan :

Les tomes 1 à 8, chez Ankama :
Découvrez Debaser, tomes 1 à 8
Le tome 9 (et le 10, à venir), sur Lulu, en impression à la demande :
Découvrez Debaser, tome 9

Sources planches et couvertures : le site de Spunch Comics, le site du Label 619

Mais qui sont les membres de la Team Spunch Comics?

Bio
  • Date de naissance : les glorieuses années 80
  • Nationalité : française
Recette créative
  • ingrédients favoris : trait métissé, découpage dynamique, thématiques punk, influences geek
Rafchan, Nikoneda et Mosqi ont fait leurs premières armes dans le fanzinat BD et font partie des premiers auteurs à partir à la conquête du web. Avec Spunch Comics, ils proposent une alternative aux plateformes traditionnelles,  gratuite et particulièrement adaptée à la lecture  numérique.

Les œuvres cultes de la team Spunch Comics

  • Rafchan : les travaux d' Hiroyuki Imaishi, d'Eichiro Oda, de Jim Mahfood, de Jhonen Vasquez, de Mike Mignola...
  • Nikoneda : les travaux de Rumiko Takahashi, de Yoshizaki Mine, de Tow Nakasaki
  • Mosqi : FuliCuli, Noritaka, Evil Cult

19.5.17

Rencontres avec le Label 619 : Mathieu Bablet, le conteur mélancolique

Aussi vrai qu’en lançant un film de Tarantino, l’on s’expose à quelques projections de sang, l’on peut être sûr que refermer une bande dessinée de Mathieu Bablet signifie passer par un panel de sentiments oscillant subtilement entre tristesse et joie. Retour sur l’itinéraire de l’un des plus jeunes prodiges de l'écurie Ankama / Label 619.

Un conteur mélancolique

Qu’il s’agisse du récit post apocalyptique La Belle mort, du road trip philosophique Adrastée ou plus récemment de la SF d’anticipation de Shangri-La, Mathieu Bablet semble s’être plus spécialisé dans les récits aux conclusions douces amères que dans les happy endings. Tel un tragédien grec, il dépeint des « héros » luttant tant bien que mal pour se soustraire à des destinées sûrement tracées par des divinités taquines.  Le lecteur se retrouve donc porté par la douce mélancolie qui se dégage des pages des différentes bandes dessinées de l’auteur, avec leurs moments de poésie pure et fatalisme terre à terre.

La couleur des sentiments

 Mais ne nous focalisons pas sur l’arrivée, chez Monsieur Bablet, il n’est rien de moins important que les voyages et ceux de ses personnages, aussi bien réels que métaphoriques témoignent de la maîtrise narrative de l’auteur. Les scènes de contemplation et les dialogues sobres mais percutants, s’enchaînent, servis par un trait et une mise en couleurs virtuoses.

En 4 albums et quelques histoires courtes dessinées pour le magazine Doggybags, à chaque fois chez AnkamaMathieu Bablet a développé une patte graphique inimitable et une véritable science quand il s’agit de composer des décors à couper le souffle. Le site Geek-Art s’y est pas trompé et lui a ainsi commandé une illustration pour célébrer la sortie du jeu Zelda : Breath of the Wild. Un résultat à couper le souffle :

Toujours plus loin dans la créativité

Créatif curieux et touche à tout, Mathieu Bablet s’est également essayé à quelques expérimentations pour la sortie de son dernier bébé, Shangri-La. Vous pouvez donc lire une histoire bonus en turbomédia et égayer votre bibliothèque avec une figurine imprimée en 3D, toutes les deux dédiées à John, l’attachant chien anthropomorphe. N’hésitez d’ailleurs pas à en commander une à l’auteur, elles sont d’un prix extrêmement abordable, vu les détails de finition et le statut collector que leur octroie leur faible nombre d’impression. Pour ma part, la mienne trône fièrement à côté de mon exemplaire de Shangri-La. :)
Pour finir, je me permets de glisser qu’en plus d’être ultra talentueux, Mathieu Bablet est un homme d’une gentillesse folle dont la voix ne fait qu’appuyer la douceur du caractère, mais ça, je vous laisse le soin de le découvrir en festival ou via son interview réalisée par l'ami Sullivan Rouaud sur 9eme Art. De mon côté, je vous invite juste à vous procurer ses pépites dessinées et en particulier Shangri-La et Adrastée :
Découvrez Adrastée Découvrez Shangri-La 
Sources des planches et couvertures : Geek-Art.net, le site du Label 619, le blog de Mathieu Bablet

Mais qui est Mathieu Bablet ?



Bio
  • Année de naissance : 1987
  • Nationalité : française
Recette créative
  • ingrédients favoris : Sensibilité, mélancolie, onirisme, questions existentielles, couleurs envoûtantes,...
En plus d'être un prodige du dessin, Mathieu Bablet est un conteur hors-pair capable d'insuffler une dimension poétique et sensible à tous les sujets qu'il aborde, du post-apocalyptique au récit mythologique.

11.5.17

Reno Lemaire : Montpellier, terre de rêve(s)

En 2006, je passais mon bac et les éditions Pika publiaient le premier tome de Dreamland, un manga dans lequel le personnage principal devait se démêler entre vie lycéenne classique et aventures palpitantes au pays de rêves. Une décennie plus tard, j'en ai fini avec les études, mais Reno Lemaire, continue de vendre du rêve à ses lecteurs. Décryptage de la recette du succès de ce manga français !

Une œuvre originale, propre à l'auteur

Reno Lemaire a été biberonné aux mangas comme la plupart des auteurs de son âge et cela se sent dans son style nerveux et métissé proche multipliant les déformations et effets de perspectives à la One Piece. Pourtant, point de villages ninjas ou de chasses aux Yokaïs (esprits traditionnels japonais) dans son manga : l'histoire de Dreamland se déroule en France, ses héros vivent à Montpellier – la ville de l'auteur – et leurs préoccupations parlent aux jeunes lecteurs ou ont un goût de nostalgie pour les plus vieux. La journée, Terrence, le héros, va au lycée, mange des kébabs et fait des plans pour séduire Lydia, son "crush". La nuit, il vit des aventures explosives en compagnie d'autres voyageurs, ces rêveurs qui – après avoir vaincu leurs peurs – parcourent leurs rêves de manière consciente.

Une véritable mythologie étendue

Royaumes, conflits, artefacts légendaires, figures mythiques... Au fil des tomes et des éléments glissés par l'auteur, Dreamland s'est construit une véritable mythologie qui pourrait donner naissance à bien des spin-offs. Si Reno Lemaire a bien une caractéristique en commun avec Eichiro Oda (le papa de One Piece), c'est la capacité à amener le lecteur dans son univers et de lui donner envie de regarder derrière chaque pierre. On appelle cela "la suspension consentie d'incrédulité" et cela permet de plonger pleinement dans un récit. L'auteur montpelliérain pose ainsi les briques d'une réalité qui trouve ses racines dans la nôtre mais qui se poursuit au sein des rêves de ses personnages. Un choix judicieux : plus encore que les océans, les rêves n'ont aucunes limites...
Un aperçu de la carte de Dreamland, dans le tome 14 du manga

Une constante progression graphique

Entre la sortie du premier tome et le moment où j'écris ces lignes, le style de Reno Lemaire n'a eu de cesse d'évoluer. Si l'on pouvait reprocher des gestions de proportions et perspectives parfois hasardeuses aux premiers tomes, l'auteur a très vite digéré ses influences pour régaler ses lecteurs d'un trait dynamique capable de faire ressentir l'impact des coups ou la détresse et la joie de ses personnages.
  
Il reste tant de choses à aborder à propos du riche univers de Dreamland, mais cet article risque d'être bien trop long et il y a des questions auxquelles je n'ai pas les réponses... Du coup, je vous propose plutôt d'assister à l'interview Facebook Live de Reno Lemaire sur la page de la librairie Bulle, le mercredi 17 mai prochain (n'hésitez pas à me transmettre vos questions, ici). Et s'il vous manque des tomes de la série :
 Découvrez tous les tomes de Dreamland
Sources des planches et couvertures : le site des éditions Pika, le forum Dreamland-manga

Mais qui est Reno Lemaire ?



Bio
  • Année de naissance : 03/10/1979
  • Nationalité : française
Recette créative
  • ingrédients favoris : dynamisme, univers étendus, humour, action, aventure....
En assimilant les codes japonais tout en restant fidèle à ses origines françaises, Reno Lemaire a contribué à donner ses lettres de noblesse au manga français. Travailleur acharné il n'a de cesse de faire gagner sa série en qualité et en profondeur.

9.5.17

Fabien Toulmé : de la maladie à l'amour

Fabien Toulmé a – en seulement deux albums – conquis le public grâce à un style narratif unique. À l'occasion de sa venue à la libraire Bulle, au Mans, pour la dédicace de son nouvel album Les Deux vies de Baudouin, je vous présente la "signature" de cet ingénieur devenu dessinateur de BD.

Diagnostiques déclencheurs

Qu'il s'agisse de son cas personnel dans son premier album Ce n'est pas toi que j'attendais ou de celui raconté dans Les Deux vies de Baudouin, la "maladie" est l'élément déclencheur commun. La trisomie 21 de Julia, la fille de Fabien Toulmé et la maladie mortelle diagnostiquée à Baudouin sont en effet les points de départ de magnifiques aventures humaines. Des accidents dans la "normalité" de leurs existences qui leur permettront au final de révéler ce qu'il y a de meilleur en eux, tout en donnant envie au lecteur de faire de même.

Pas un héros

Si les histoires de Fabien Toulmé font autant mouche, c'est sûrement parce qu'il privilégie un réalisme pudique au sensationnalisme tape-à-l'œil. Il aurait pourtant pu céder aux sirènes du pathos vu les thématiques abordées pour concerner de force le lecteur et lui arracher des larmes, à l'image de ces films dramatiques où des musiques tristes se déclenchent intempestivement. À la place, il choisit – avec son trait naïf maîtrisé – de raconter les faits dans tout ce qu'ils ont de plus ordinaire. L'auteur dresse ainsi les portraits de personnages définitivement proches de nous : nous sommes tous des Fabien et des Baudouin en puissance et les regards posés sur les "malades" en couvertures des bandes dessinées, ce sont les nôtres. Qui parmi nous n'a jamais été terrifié par l'idée d'affronter l'imprévu, de voir sa petite routine modifiée ?

Vous l'aurez compris, Ce n'est pas toi que j'attendais et Les Deux vies de Baudouin sont des petits bijoux publiés par les éditions Delcourt, et je vous encourage chaudement à les découvrir :
Découvrez Ce n'est pas toi que j'attendais Découvrez Les Deux vies de Baudouin 
Concerné par la question, Fabien Toulmé a également illustré une brochure répondant aux questions concernant la trisomie 21, pour l'organisme canadien Regroupement pour la Trisomie 21.
 Lisez gratuitement les 21 Questions sur la Trisomie 21
Si tout se passe bien, je devrais pouvoir interviewer Fabien Toulmé, ce vendredi 12 avril 2017. J'en profiterai pour lui poser quelques questions, notamment sur son rapport à la musique (omniprésente dans ses œuvres). Que vous habitiez ou non au Mans, je vous invite donc à rester à l'affût en surveillant la page Facebook de la librairie Bulle, vous pourriez avoir une petite surprise ;).
Sources des planches et couvertures : le blog de Fabien Toulmé et le site des Éditions Delcourt

Mais qui est Fabien Toulmé ?




Bio
  • Année de naissance : 1980
  • Nationalité : française
Recette créative
  • ingrédients favoris : réalisme, tranches de vie, remises en question personnelles
Fabien Toulmé réussi à toucher les lecteurs en abordant avec justesse des thématiques fortes. Après avoir dessiné son expérience de parent d'enfant trisomique, il continue dans les chamboulements avec l'histoire fictive de Baudouin, un trentenaire qui apprend qu'il ne lui reste que quelques mois à vivre.